Le soutien de la famille et des amis est primordial. Il doit créer la bulle la plus résistante possible afin que le sportif n’éclate pas à mi-chemin.

Kseniya Moustafaeva est la relève de la gymnastique rythmique française. Cette gymnaste d’origine russe s’entraine plus de quarante heures par semaine. Sa particularité ? Sa maman est aussi son entraineur. Et si Kseniya s’entraîne si dur, c’est parce que c’est Svetlana qui fixe chaque jour ce rythme très strict.




Ici, le soutien de famille tant conseillé pour la réussite sportive fait figure d’anecdote. La future réussite de Kseniya, sera également celle de Svetlana !
Leur relation entraineur/entrainée est basée sur la confiance et sur une complicité sans pareil qui pousse à un surcroît de rigueur. Et cela paye ! En septembre 2015, Kseniya entre en finale du concours général des championnats du monde. Cette 12ème place est synonyme de qualification olympique. Un résultat sans lequel elle n’aurait jamais pu réaliser son rêve et celui de sa mère.


Reportage de Kseniya Moustafaeva