© Timothée Adolphe


Début des Jeux Paralympiques Rio 2016

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)


Il y a deux temps forts à la fin d’une Olympiade. Le premier durant le mois d’août : les Jeux olympiques. Le deuxième a lieu quelques semaines plus tard, en septembre : les Jeux paralympiques.
Cette olympiade brésilienne marque un énorme changement pour ces derniers, alors beaucoup moins médiatisés. Ils bénéficieront cette fois de cent heures de diffusion sur France Télévision.


© Timothée Adolphe

© Timothée Adolphe


Timothée Adolphe est un sprinteur handisport. Son handicap ? La vue… Mais à part cela, rien ne le différencie des autres sprinteurs.
Bien qu’il se soit qualifié lors des championnats du monde au Qatar, cette compétition reste difficile à digérer. Alors qu’il termine le 400m aux côtés de son guide Fadel Bellaabouss en deuxième position, le duo est relégué à la troisième place après une réclamation du tandem brésilien. Heureusement, ils obtiennent leur qualification olympique grâce à leur chrono, qui valide les minimas fixés par la Fédération Française d’Athlétisme. Malgré cet échec la complicité et la soif de vengeance ont remplacé la déception.

Voici le portrait d’un athlète extraordinaire…


Portrait de Timothée Adolphe


« Rio Bravo » !


L’aventure qui a débuté, il y a maintenant quatre longues et à la fois trop courtes années, va se terminer pour certains fin septembre, pour d’autres peut être bien avant. Le suspense est encore total. Le casting est bon et le scénario reste somme toute assez simple. Il est à l’image de ces bons vieux westerns d’antan où chacun des héros devait respectivement, un à un, gagner leurs duels pour sortir vainqueur !

Alors Auriane, Maxime, continuez votre route vers l’Olympe et ne vous retournez pas avant la fin. Matthieu, Asma, Kseniya et Timothée, jouez votre rôle à merveille, faites-nous partager votre rêve ! Faites-le au travers de nos écrans tels que le faisait jadis, John Wayne, Dean Martin, Rick Nelson… Et même si, ni les acteurs ni l’époque ni l’histoire ni les duels correspondent, pas de doute que nous resterons cramponnés à nos sièges à contempler vos futurs exploits. Et d’ores et déjà, nous tenons à vous féliciter pour cela et à vous dire un grand «Rio Bravo» !




© miguelangelpulidoj